La royauté au Gabon

Dynastie  rive droite des rois Mpongwé



 

Rentchido ou Kringer,
Kaka Rapono  ou Quaben,
Ré-Doweé ou le rois Louis (Aguèkaza) 1800
Le prince de Glass
Rois Geeorges Rassondji contemporain du rois Denis
Ré-Ndembino rois de l'ile coniquet

Dynastie  rive gauche des rois Mpongwé 18 siecles


R'Ombonwa le premier ascendant du clan
Rè-ntori
Résakuele
Ré-Mboko (clan assiga)
Antchouwe Kowé Rapotchombo, ou Réré  sa mère  était Ozugayile , Denis Ratchopombo






Denis Rapotchombo  et son fils successeur Felix Adendet





  • Le rois Louis Dowé du clan Aguekaza
  • Prince Glass du clan Aguekaza
  • Le rois Georges Rassondji du clan Agulamba

Dynastie Fernan Vaz  19 siecle
  • Rè-Ngondo chef du clan des Avogo ( de son vrai non Re-Tcholo)
  • Kombè Nguengueza du clan des Abulia



Dynastie des rois Oroungou 
  • Reombe 
  • Rogombé
  • Abongo  dit Ikinda , Pascal Ragnonuma


Dynastie Galoa
  • Kombe dit "rois soleil:

Dynastie des rois Enenga

Roi Ranoké du clan Azondo
Roi Rempole du clan Adyena

Cheffesse ou reine  
  • Kumba-Mungueka du clan mussanda Eshira
  • Bipuma au pays des banzebi clan Bassombi ou Barouli
  • Mburu Akosso Ngowé du clan Mandji  decedé 1935
  • Reine Ilassa décedée en1891 reine de la pointe Ovendo et de l ile 
  • Reine Evindo et Mbumba a la tete su peiple Enenga
  • Reigne Mbatanganga elle reigna sur le littoral  et le clan des avandji. 

Dynastie de Loango
  • Bunzi  fondateur
  • Première dynastie Bavandji
  • Seconde dynastie une fille pygmée pubère, en l’occurrence N’nombo Sinda,laquelle allait devenir la mère d’une lignée de souverains du Loango.
  • Roi Gnoundrou mayumba
  • Princesse Gnoundrrou Ifoundrou


Le clan Buvandji est d’essence royale ceci est attesté, comme l’affirme A. Merlet : “par la nature de ses activités de forgeron. Le fer, apanage du roi, restera le symbole du pouvoir royal chez les peuples du Kongo, du Loango ou du sud-ouest du Gabon6”. Après s’être assuré de la conquête des terres, les 27 clans pimordiaux groupés autour des guerriers Buvandji, s’engageront dans la création d’un État structuré et hierarchisé, nommé Loango, avec à sa tête un monarque. Le vocable Loango découle de la racine ngo “léopard”. Loango se comprendrait alors comme “la terre du léopard”, animal dont la singulière férocité frappa les esprits. Ce redoubtable félin, rencontré et combattu par les ancêtres kongo lors de leur migration, est naturellement devenu le symbole de la puissance, du pouvoir, et de la seigneurie. Etymologiquement [lwa-ngu] désigne la force dont le léopard est l’incarnation, la fonction, la dignité royale et le pouvoir au sens le plus complet du terme. Et par extension ce vocable est devenu le nom d’un État, dont la volonté affirmée du peuple bâtisseur voulait, puissant et fort.

No comments:

Post a Comment