Mon plan pour battre la Côte d'Ivoire.



  1. Dynamiser les communautés, spécifiquement les communautés rurales. Il est important par exemple de savoir en quoi un raphia fait dans le Haut Ogooué est différent de l'ogooué Lolo ou de la Ngounié ou du Woleu Ntem.
  2. Organiser 2 Run Show Africain à Libreville.
  3. Développement une forte économie, dont la mode sera un secteur important, car l'art se porte bien quand le pays est prospère.
  4. Développer l'artisanat , la joaillerie, la maroquinerie, operateurs de textiles.
  5. Protéger les œuvres pas vendus artistiques et le business, il est important que les raphia faits au Gabon ne soient par les chinois.
  6. Création de Magazines de mode et de beauté.
  7. Faire des publications das les magazines internationaux.
  8. Maîtriser le secteur du prêt à porter.
  9. Établir des relations avec des créateurs et partenaires d'autres pays tels que la France, les Etat-Unis, L’Angleterre , l’Indonésie et même les pays africains comme la Guinée et le Ghana qui ont des techniques très avancées du pagne.
  10. Former des gabonais dans chaque secteur de la mode. Ouvrir des écoles de stylismes à Libreville.
  11. Il faut faire renaître le sentiment national: Gabon d'abord, consommer Gabon d'abord.
  12. Changer notre diplomatie, il faut faire un marketing agressif du Gabon à l'extérieur.

Libreville la capitale de l'Afrique

Notre objectif faire de Libreville dans les cinq prochaines années

la capitale du Fashion. Faire mieux qu'Abidjan et Dakar.

Les Textilles gabonais

Coton Anglais


Ce tissu fut très apprécié par les gabonais au XIXe siècles.Une femme gabonaise qui se respecte dans



Le Mpondé

Le tissu est fait a partir des écorces battues provenant d' un fiscus et parfois mélangés avec le coton ou la laine pour le rendre souple.Les premiers Habitants du Gabons s'habillaient en tissus d’écorces battues.











Le tapa gabonias lourd est bien pour les ameublements et décorations.







Le raphia

Il est en général très développé dans la partie centre et est du Gabon.






Le dikonzi








Le Ngombu, masieli,ndengi,

Étoffes punu en raphia sous forme de patchwork en composé de plusieurs étoffes de raphia.



Onamba

Tissus riche M'pongoue qu'on utilisait comme dessus.



Le Madras Gabonais









Le Boston










Le Manchester


L'original et les africains.























Dutch Wax









Cheick












Le Madras















Le coton brodé














Le wax coquelicots












La taffetas














Pagne rénovation












Je suis à la recherche des tissus traditionnels Gabonais , s'il vous plait si vous en connaissez le nom et les fibres qui les constituent faites-le moi savoir.

C'est une longue bataille mais on arrivera.

Contact-moi:
mujabitsi@hotmail.com

Le style traditionnel gabonais

L'art traditionnel  gabonais est constituée de diverses techniques.

Les tresses et coiffures constituaient autrefois l'un des principaux attraits de la femmes gabonaise, la Haute coiffure à Paris d'ailleurs s'en est inspirée. Les coiffures généralement étaient piquées par des épingles appelés Otondo ou Itondo.

La coiffure était aussi un élément de distinction social, les femmes mariés ne portaient pas les mêmes tresses que les demoiselles, aussi les filles des chefs avaient des coiffures très relevées symbole du rang social et de la richesse.

Les coiffures duraient des heures parfois deux à trois jours.

On retrouve pour sur la tête les fameuses parures et couvre chefs, il y a aussi les coques ou double coques parfois appelées pyramides, Les nattes et les tresses au fils. Les coiffures cimiers sont une particularité de la coiffure gabonaise.

Les parures fangs sont parmi les plus colorées, les coiffes à double coque qu'on retrouve sur les masques punu et lumbu punu.


Il y avait aussi les grosse Bakimbi ,les budiga, mabuda des punu.


Les boucles d'oreilles étaient en cuivres d'ivoires ou en cauris . Les colliers étaient portées soient très proches du cou ou très éloignés en perles, ivoires, fer ou en ortc.

Les femmes M'pongoué portaient souvent plus de trois colliers en même temps leurs colliers de perles étaient rouges et noirs. Les roi M'pongoue ou notables portaient un chapeau et avec un bâton ornée.

Les hommes quelques fois se tressaient comme les Akoa et parfois même la barbe était tressée comme chez les Fangs.

Les Fangs aussi portaient des longs colliers en fer ou en cuivres qui s'accrochaient à leurs nez.

Les hommes comme les femmes portaient des jambières, bracelets en cuire ou en laiton sur le pied.

Et aussi ils les portaient ses bracelets sur les bras.


Les femmes gabonaises se maquillaient rarement. Les gabonaises ne portaient que des maquillages que  lors des cérémonies spéciales, danses ou initiation.

Mais certains portaient des tatouages comme signe de leurs identité culturelle. Les textiles étaient en raphia , la fibre d'ananas, le roseau d'eau, écorces d'arbres ou d'animaux.

Généralement l'homme Gabonais s'habillait avec deux pagnes le dessus très chic l' onamba et le dessus le shini mediocre qualité contrastant ainsi le chic et le sobre.


Les punu avaient aussi un pagne en raphia collecté de plusieurs étoffes de raphia appelées ngombu.

Les Adoumou étaient reconnus comme d'excellents artisans de textiles , ils tissaient jusqu'aux fibres d'ananas.

Les premiers vêtements au Gabon étaient faits d'écorces battues assouplis dans l'eau. Chez les Fang cette même écorce étaient employés pour confectionner des coiffures casques surchargés d'éléments décoratifs, cauris,perles, coques végétales...)

Quant aux tissages il existe très peu de tisserands aujourd'hui, on en trouve plus au centre et a l'est du pays. Le raphia est tissu sur métier vertical et peut être peint en noir, rouge et ocre. les mitshogo teintaient leurs tissus tout en noir.





Cuff $3200, John Hardy; johnhardy.com.

With tribal prints and embroidery adorning Lela Rose’s feminine frocks, her safari theme influenced the hair at her show as well. “Lela’s inspiration was about being in Africa,” says Ted Gibson, the creative coiffeur behind Rose’s braided tresses. “She brought me this really incredible book full of women with these beautiful, elaborate hairdos. In creating a modern interpretation of that, I envisioned a woman riding in a Jeep with her hair blowing in the wind—she braids it away from her face in a way that still looks really chic.”

The trick to achieving Gibson’s twists? “Make sure the braid isn’t too perfect and that it’s roughed up a bit,” he says. Before braiding, Gibson used his Tame It Shine Lotion to add texture. Next, he made a deep side part and braided a cornrow going from front to back. Placing a braided chignon at the nape of the neck, Gibson finished the look with his Beautiful Hold Hairspray.

SEE MORE PRETTY PLAITS HERE

Beauty Tip: Hair Perm

Beauty Trend: Extreme Side Pony

Sunshine Cleaning Hairstyles

Fergie & Angelina's Hair Makeovers

Hottest Hairstyles: Paris

The styles are devine and sexy

Comment travailler le raphia?

Ma mission c'est développer les savoirs traditionnels dans une autre dimension.
Le raphia quand il n'est pas bien travaillé il ne vaut rien du tout.......


A partir en haut à droite: raphia et chaussures suède, 840 $ chez Fendi; Serpui Marie embrayage paille mauve, de 100 $ à Ruth Sussman à Great Neck, New York; Serpui Marie embrayage paille turquoise, 175 $ à Calypso; toile de jute et de satin noir à bride en T pompe, 595 $ à Miu Miu; embrayage Kotur rotin naturel avec une fermeture turquoise, 348 $ chez Henri Bendel, bracelets de paille tressée, 15 $ chacun à surevolution.com; Erickson Beamon plat bracelets de raphia métalliques, 228 $ chacun au-delà de 7; détresse linge V-cou robe, 2.015 $ à Miu Miu à Beverly Hills, le raphia et serpent d'eau Peek-a-Boo sac, 3.770 $ chez Fendi, patchwork chapeau de paille de jardinage, $ 295, à Burberry.



Creation: Chou Chou Lazare, corset avec flan flan comme celui du palmier.

L'art traditionnel gabonais.

L'art traditionnel par ethnies

L'art traditionnel par province



































Corset dans un raphia naturel decorée en cauris symbole de la richesse jupe droite en raphia.
Plastron en raphia avec jupe,
Brass avec un pagne double face avec colliers traditionnels

Le style Myéné
 Drapé avec pagne double style Mpongoué
Robe pagne double style Omyéné

Drapé pagne double face Drapé pagne double face


drapé courte asymétrique

Robe bustier chantilly en pagne double face.


Pagne , style Ikokou, myanga





Bustier et jupe en raphia et peau de banane sechées miss Nyanga


Plastron en raphia jupe droite en raphia,miss Haut Ogoouée



Le style fang

Art traditionnel

Djo Ballard a-t-il peur des gabonais?


Djo Ballard organise un concours qui mettra aux prises, essentiellement, des jeunes Gabonais. Sans distinction de sexe. Le règlement du concours prévoit que le port du jeans est
strictement prohibé. Le dépôt des candidatures est ouvert, à partir de ce mois de janvier, jusqu'au 31 juillet prochain. Le trophée du concours de Djo Ballard sera décerné, chaque année, à un ensemble musical et un sapeur africain, qui se seraient distingués, dans les domaines de l’art de Mozart et de la sape.
Dans une interview accordée récemment au journal en ligne gabonais, Gabonews, celui qui considère la sape comme un art, un mode de vie, voire une religion, a déclaré que le Concours d’excellence Omar Bongo Ondimba pour la sape et la musique est destiné à promouvoir les musiciens et sapeurs africains. Son objectif, a-t-il précisé, est d'immortaliser l'action de paix du chef de l’Etat gabonais, qui s'est longtemps impliqué dans la recherche de la paix, dans les pays en crise, notamment avec la pacification du Congo, de la R.D .C. (République Démocratique du Congo), de la Centrafrique , de la Côte d'Ivoire et de bien d'autres. «Bongo Ondimba a beaucoup fait pour le continent. Il a inspiré plusieurs sapeurs congolais, dans les années 60, et nous avons suivi ses traces. Aujourd'hui, je deviens le Roi de la SAPE, grâce à lui et nous devons donc lui rendre un hommage mérité», a soutenu l’artiste congolais.
Et pour, comme qui dirait l’autre, tâter le terrain et annoncer les couleurs de la première édition du concours dont il est l’initiateur, Djo Ballard a effectué, il y a peu, le déplacement de Libreville, avec, tenez-vous bien, 300 costumes.
Le rêve de l’artiste musicien congolais est de pérenniser son initiative, en produisant une édition, chaque année, dans une capitale africaine. Avant d'organiser, dans un avenir proche, la Coupe africaine de la sape !
Pour défier, non seulement ceux qui contestent son statut de roi de la sape, mais aussi qui méconnaissent que les origines de ce mouvement sont à trouver au Congo-Brazzaville, Djo Ballard envisage d’organiser, à Kinshasa, la ville-capitale de la République Démocratique du Congo, une compétition qui mettra aux prises les sapeurs des deux rives du fleuve Congo.
Signalons que comme chanteur, Djo Ballard a déjà largué, sur le marché du disque, quatre albums, entre autres : Roi de la sape (1989), Soukouss Machine (1994), et Passage obligé (1998). Son cinquième opus est en préparation et sa sortie est prévue pour très bientôt.
L’artiste congolais s’est déjà aussi essayé au septième art : En 1986, il a joué dans le film «Black-Mic-Mac» (comédie). Une réalisation de Thomas Gilou, avec Jacques Villeret, Isaach de Bankolé, Félicité Woaussi, Houdia Seye, et Sidy Lamine Diarra.

Vêtement traditionnel pour mariage Gabon



Source.Rendez-vous de la mode gabonais, Hortense, Mireille Nzoubou

Abidjan contre Libreville























Libreville dame, création Chou Chou Lazare.